Category: animaux


L’araignée-crabe…

Voici un lien qui nous apprend que l’araignée-crabe, il y a plusieurs araignées-crabe différentes, est capable de changer de couleur selon la fleur qu’elle habite :).

http://biologie.ens-lyon.fr/ressources/Biodiversite/Documents/image-de-la-semaine/images-de-2012/biodiversite-semaine-38-17-09-2012

 

IMG_8265 (533x800) (426x640)

Fleur ou araignée…

Pause…

Je m’excuse, je vais faire une pause, peut-être pas longue je verrais…

Découragée par certaines choses de cette société, certains comportements. Toujours quelqu’un pour vous dire quoi faire ou vous mettre des bâtons dans les roues comme on dit…

Je partage mon travail/passion avec vous et je vous remercie tous de votre soutien.

Parfois on s’interroge…

A bientôt.

Je travaille aussi sur les insectes depuis un petit moment, voici un petit aperçu pour une prochaine fois.

Je tiens à préciser que je continue mon livre, je n’arrête pas les photos, ni mes projets livres ;).

Amitiés,

Bises et bon courage à tous.

Laure

IMG_0600 (427x640)

 

https://www.leetchi.com/c/le-livre-nature-de-lo

Dans les sous-bois…

Je suis allée m’aventurer dans les bois, en suivant (de loin) un petit renardeau qui est d’une portée que je n’avais pas encore vu, à un autre endroit.

Quand je rencontre un écureuil :). Ah ça faisait longtemps un p’tit roux! Il s’agit d’une écureuillette au ventre très rebondi et à l’œil étrange. Sur certaines autres photos son œil apparait voilé et d’une couleur pas habituelle. Peut-être aveugle de cet œil…Je ne saurai dire…

Je n’ai pas pu photographier le renardeau, je ne voulais pas l’effrayer. J’ai pu faire une photo de sa mère qui allait dans un champ chasser. Elle n’avait pas l’air très en forme..Yeux à demi-fermés et une tâche étendue sombre, sous le cou (je ne sais pas si c’est juste une coloration de peau ou si elle a quelque chose). Décidément la Nature n’est pas une promenade de santé!

J’ai observé d’autres animaux…Ceux-là bien moins plaisants…………Des tiques GGggggrrrrr…..Beurk, beurk….Cela gâche le plaisir parfois de la sortie…

Lors de ma sortie du soir je suis allée dans une prairie boisée, quand soudain des petits bruits de pas dans les sous-bois… Le souvenir du sanglier est revenu…Mais tout de suite ré-enfouit car j’aperçois des bois…de chevreuil. Un joli chevreuil entre dans le sous-bois par le chemin. Il ne me voit pas. Il est tout proche et mon cœur s’agite car ces rapprochements avec des animaux sauvages sont toujours intenses à vivre…Une once de peur m’envahit… Après tout, les bois des cervidés sont faits pour impressionner et symbolisent leur force…Le respect et une petite crainte s’imposent donc à moi…Je tente peu de photographies pour ne pas le déranger. A travers le sous-bois pas forcément facile…Puis quand il s’approche de ma position, je vais dans le sens contraire pour m’éloigner discrètement…Il continuera de manger et de frotter ses bois sur les arbres tranquillement, je n’aurai pas été remarquée et c’est ce qui compte le plus pour moi.

En rentrant une belle lumière du soir intensifiait la dorure des graminées…Et une petite bergeronnette avait rendez-vous avec la lune au hameau…

Je me suis aperçue sur les photos que ce chevreuil avait un problème à l’œil…Un abcès peut-être…

 

Bruits de pas dans les sous-bois quand j’allais reprendre le chemin…Je vois passer une silhouette à travers les herbes et la végétation…Me voilà à la croisée de deux chemins…J’entends toujours ces pas mais ne suis pas sûre de qui va sortir du bois..Je me stoppe net car la présence est toute proche, très proche, peut-être trop proche…Je me ratatine un peu sur moi-même et me cache un peu derrière les broussailles de la croisée des chemins…Boudu que vois-je sortir pépère, tranquille un joli bon gros sanglier 🙂. ça c’est fait! Hihi. Mais tellement prés que je n’ai osé prendre que deux photos un peu tardives et donc ratées, mais quelle émotion d’enfin avoir ma rencontre sanglière (j’invente un mot). Coeur à 200…Car je me demande si toute la famille va passer, mais non un ou une solitaire….Il ne m’a absolument pas vu, ni senti ouf….Il est parti dans les blés..Mais j’ai chantonné tout doucement histoire de dire « coucou j’aimerai reprendre le chemin ne surgit pas d’un coup en sortant des blés ». Impressionnants ces animaux.
J’ai avant cela croisé un renard qui a traversé la prairie en courant car on s’est surpris tous les deux. Une renarde à un autre endroit quand j’allais m’installer dans un pré elle n’est sortie de nulle part…Fantomatique. J’ai juste tourné la tête et hop elle était là…Elle ne m’a pas vu non plus, elle est partie elle aussi dans les blés 🙂. Et celle-ci (normalement c’est une renarde hihi) a un beau panache!
Belle nuit à vous.

PS: Excusez-moi pour la qualité des photos, ce soir c’était un peu vadrouille et on voit les fils des champs etc et le sanglier comme je l’ai expliqué c’était en mode furtif pour ne pas qu’il me repère, j’aurai pu mieux faire mais j’ai un peu « paniqué » pour cette première rencontre…

Nouvelles…

Ce soir aucune nouvelle des renardeaux à leur petit coin, je n’ai vu personne…Je précise que ce n’est pas à cause de ma présence , je les ai vu il y a quelques jours et ça allait bien. Je n’y étais pas retournée avant ce soir.

J’ai revu le renard atteint de la gale…Pauvre renard…Il est allé se chercher un gros morceau de viande, je ne sais pas où il a dégoté celui-là…Il est venu le cacher dans le pré puis il est reparti chasser…J’espère que ce n’est pas un morceau empoisonné…
Par contre je ne comprends plus..Il y a quelques jours j’observais le père des renardeaux avec encore sa queue..Je n’ai pas revu encore la mère sur laquelle j’avais remarqué qu’il y avait peut-être un début de gale, à confirmer..Et là je vois ce mâle avec la gale..Je ne sais pas combien ils sont sur les mêmes prés…Je ne comprends plus qui est qui…Ou alors ils vivent à plusieurs un couple, des renardeaux et d’autres individus. Possible…A suivre…
Il m’a peiné avec cette affection, j’espère qu’il survivra..En tout cas il a encore la force de partir chasser et ramener de gros morceaux…
Et les petits renardeaux pour le moment je ne sais pas si ils vont bien…

 

 

Bonjour à tous,

Je vais à nouveau vous parler de mon projet de livres Nature.

Je suis encore plus motivée quand je vois ce que le renard vit en France de nos jours. Un acharnement très violent contre lui sous des prétextes de maladies (tous les animaux de la planète ont leur lot de maladies, ainsi que l’humain), des prétextes de nuisances en tout genre.

L’homme se place bien trop souvent de lui-même au centre de tout, au milieu et le reste est autour de lui…Je ne ressens pas du tout cela. Je me sens parmi un tout.

Avec cette vision « égocentrique » qu’a l’homme il ne peut que se sentir agressé par tout et n’importe quoi car le moindre être qui débarque sur son petit territoire est à éliminer…Beaucoup de personnes ne supportent pas qu’un animal sauvage (ou même le chat des voisins) empiète sur ce qu’ils nomment leur propriété…La solution la plus facile et immédiate est d’éradiquer l’intrus…Pauvre humanité…A quoi nous sert cet appareil cérébral sur lequel grand nombre de scientifiques se prosternent, tant il est élaboré, complexe, merveilleux…Je me pose vraiment la question…

Cette Nature, que certains connaissent bien, a tant à nous apprendre…Et l’humilité qui devrait être naturelle, l’Homme s’en est débarrassé…Depuis un bon moment…Heureusement tout n’est pas perdu hihi, certains individus, groupes, peuples n’ont pas oublié ce lien, qui est inextricable pour moi, avec cette Nature…

J’en reviens au renard et à mes livres. En plus du livre sur les oiseaux et sur les écureuils, je souhaite vivement en créer un sur le renard. J’ai les photographies, je dois me pencher sur le texte et la mise en page. Ce sera le premier livre je pense.

Cet animal est un de ceux qui mérite d’avoir plus de considération…Il est loin d’avoir une vie idyllique, de paix. Oui la vie dans la Nature est parfois rude mais lui est victime en plus (avec d’autres, le blaireau par exemple…) d’une haine hallucinante. Certains prôneront la régulation…Je n’y crois pas à cette action de réguler la faune…Car en France c’est n’importe quoi…Qui décide qui réguler, qui compte les animaux, peut-on vraiment les compter, avec quelles statistiques, analyses se basent-ils, etc etc…Et pour certaines espèces comme le renard, il est prouvé que plus il est tué, traqué, plus il s’adapte et se reproduit, et plus les maladies liées au renard se propagent et augmentent…

Comme vous avez pu lire et voir sur mon dernier article, les renards en plus des traques violentes qu’ils subissent et des mises à mort immondes (je  ne vous décrirais pas comment ils sont tués, il suffit de se renseigner et de regarder sur internet…) sont atteints de certaines maladies, comme la gale…Elle décimerait 70% des renards…Si cela ne se nomme pas une régulation naturelle…Ceux que j’observe en sont sûrement atteints pour certains et c’est assez triste de les voir galérer avec ça en plus de leur vie de traqués et haïs…

Cet animal nettoie la Nature, la régule et est un allier de l’agriculture même si certains portent des œillères et préfèrent tuer, c’est plus valorisant que de se faire aider par un petit animal sauvage…

Sans parler d’utilité le renard est magnifique, le renard est si futé, le renard a des comportements sociaux qui en étonneraient plus d’un si ils prenaient le temps d’observer les mœurs et les comportements familiaux de cet animal… L’observer évoluer dans la Nature est une expérience qui vous sort du temps, cela vous connecte à ce monde naturel oublié, à ces êtres qui vivent aussi sur cette planète, avec nous ou nous avec eux…Comment ne pas comprendre cela et ne pas percevoir tous ces émerveillements…Ceux qui passent à côté ratent des moments de vie unique…La vie n’est pas seulement humaine, la Nature, les animaux sont bien réels et présents et méritent notre foutu respect!

Les livres participent aux partages de ces moments uniques que l’on peut vivre en observant la nature et en étant parmi ces animaux.

La cagnotte Leetchi fonctionne avec des dons (le montant que l’on veut) sans contrepartie en échange, par rapport à d’autres sites de dons. Mais je considère que je vous offre moi aussi une partie de moi-même avec mon blog et les photographies et les moments que je vous partage.

Si vous voulez m’apporter une aide voici le lien:

https://www.leetchi.com/c/le-livre-nature-de-lo

Merci pour votre lecture et comme j’aime le dire, la solidarité ouvre des mondes ;).

Amitiés,

Lo

IMG_5750 (800x533) (640x426)

Je suis triste oui…Car j’ai observé de loin la mère des renardeaux et je pense qu’elle est atteinte de la gale…Acariens qui parasitent les renards et qui sont mortels à la longue pour eux dans la majorité des cas…C’est très contagieux entre eux…

J’espère que les renardeaux et le père vont y échapper…La pauvre renarde a la queue déjà bien abîmée par la gale…Snif…

J’ai pu revoir les renardeaux, un est venu à moi (différent du précédent) ;). Je ne les ai pas dérangé c’est lui qui est venu.

Ils ont l’air d’aller bien pour le moment…

Nous verrons bien la suite…

J’ai pu croiser deux fois le père des renardeaux (à ceux qui pensent que c’est faire de l’anthropomorphisme que de désigner le renard mâle comme père je leur dirais d’aller bien observer ces animaux, car pour moi ils ont des comportements avérés de parents et bien plus parfois que certains humains….).

Le voici ce beau rougeoyant comme je le nomme. Vaillant et attentionné avec ses petits (je l’ai observé veiller sur eux). Je suis honnête et vous confie que j’ai fait une erreur de distance à un moment pensant que le terrier était plus éloigné alors qu’il était en fait assez proche de moi. Le renard m’a donc repéré une fois quand il était avec les renardeaux. Il a alarmé la mère qui devait être plus loin en recherche de nourriture, par plusieurs cris. Cela peut paraître bête mais j’ai tenté une communication par quelques petits cris bruits, ce qui l’a intrigué, il a arrêté ses cris d’alerte et m’a observé en silence, puis s’est même apaisé, assis puis allongé. Quand il s’est un peu éloigné je suis partie en douce pliée, pour ne pas me mettre debout et que ma silhouette d’humaine le trouble encore plus (car je ne pense pas qu’il m’est vraiment reconnue en tant qu’humaine sur le moment, mais plutôt en tant que présence inhabituelle à cet endroit). De loin je l’ai vu venir où j’étais pour renifler et il est reparti dans un champ en quête de nourriture.

Après cette aventure et mésaventure je suis restée encore un peu traumatisée, car je ne supporte pas de déranger la faune…J’ai appris de mon erreur: plus de prudence et plus de réflexion sur la configuration des lieux etc.

Hier lors de ma longue marche, j’ai revu ce père renard (mais à un autre endroit), il ne m’a pas vu, il vaquait à sa mission de nourrissage. Les renards ont un rôle très important car ils régulent les populations de rongeurs et sont donc des alliés des campagnes et des acteurs indispensables à l’équilibre de la Nature…Il serait temps qu’ils soient reconnus et respectés au lieu d’être mal connus, mal aimés et massacrés…

Plus tard, en rentrant vers chez moi j’ai pu, grâce à mon voisin agriculteur qui m’a fait monter dans la pelle arrière de son tracteur car il voulait me montrer ce qu’il avait vu, observer une biche. Ces biches ne sont pas dérangées par les engins agricoles tellement elles en ont l’habitude. Elle n’a pas bronché pendant que j’étais dans le tracteur, et dès que je suis descendue, car mon voisin devait continuer ses occupations, elle a filé un peu plus loin. Elle identifie vraiment la posture debout humanoïde (sûrement à cause des souvenirs de chasseurs…) comme une menace tandis que le tracteur n’est pas associé à un danger pour elle.

Un lièvre dans son pré, une femelle tarier pâtre et un merle à la nuit tombante sur un fil du hameau ont été mes compagnons de retour :).