Tous les jours je les vois sur les toits, les antennes, voler d’un point à un autre, se bagarrer le territoire, attendre la fin du marché pour se nourrir de quelques restes gaspillés par l’homme.
Trop souvent dénigrées, trop souvent diabolisées, trop souvent bêtifiées…Pourtant elles sont si intelligentes et ont su s’adapter au monde humain qui leur a pris leur nature, les a chassé. Elles nettoient les villes. Et sont les reines des cieux et des toits.
J’écoute leur subtil langage qui ne se cantonne pas à « croa croa » comme on peut le penser. Il y a de nombreuses subtilités de chants, de sons, de cris. Elles communiquent beaucoup entre elles, elles se répondent à distance, pour voir ce qu’ils se passent plus loin.
Les observer c’est observer la Nature à l’état pur, à l’état brut.
Elles se battent pour des territoires, tout comme les humains, elles ont des codes sociaux complexes et une organisation familiale élaborée (l’apprentissage est très important chez les petits corneille) comme pour chez les humains. Et je vous passe les détails quand une corneille d’un couple ou d’un groupe meurt…Il y a une véritable interrogation de ses congénères, voire des signes cérémoniels ou de respect, sûrement même de « peine » (vous me direz que je m’avance là…Moi j’en suis convaincue..et certains zoologistes également). Je l’ai vu dans un documentaire et de mes propres yeux dans la nature…
Elles vivent avec le même partenaire toute leur vie…
Je vous invite à vous renseigner un peu plus sur ces oiseaux qui ne sont pas ce que l’on pense…Ils sont bien plus.
A mes compagnes les corneilles:
(Cliquez sur les photos pour les agrandir 😉 )

P1300841 black2 (1280x853)

IMG_0393 (1280x853)

IMG_2447888999 (1280x594)

P1290427 (1280x853)

corneille s'envole sépia 2 (1280x960)

P1250683 (1280x960)

P1290521 (1280x853) (2)

P1300844 (1280x853)

Publicités